Camps d'été 2014

Somercamps 2014 

Les parcs naturels régionaux s'investissent dans la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel et dans le renforcement d'une économie régionale durable. Mais comment  ? Les systèmes d'information géographique permettent d’effectuer des relevés de terrain pour ensuite visualiser, analyser et de comprendre des phénomènes à l’aide de cartes. Et c'est ce que les élèves ont la possibilité de faire lors des camps d'été proposés depuis de nombreuses années.

En 2014, Esri a organisé son camp d'été en collaboration avec le parc du Jura argovien.

Apprendre à connaître les SIG en mangeant des cerises et en observant des chauve-souris dans le parc du Jura argovien

Les vergers à hautes tiges, encore très nombreux dans la vallée de Mettau du parc du Jura argovien, avec leurs cerises parfaitement mûres pour le stage d'été marquent le paysage. Ils constituent également des points de repère importants pour les chauve-souris lorsqu'elles chassent des insectes la nuit. Ces vergers sont menacés par des changements structurels et par une exploitation plus intensive. Des élèves du second cycle se sont penchés sur ce sujet lors du stage d'été. Avec beaucoup de motivation, ils ont recensé les arbres fruitiers et ont décrit leur état de santé à l'aide d'une application de saisie spécialement conçue. En analysant les résultats, ils ont pu livrer aux agriculteurs locaux des informations et des conclusions pertinentes sous forme de cartes web interactives.

L'observation de plus de 200 chauve-souris prenant leur envol de la chapelle de Wil a été une expérience très appréciée des élèves et a démontré l'importance des arbres à hautes tiges comme territoires de chasse et de vol pour les animaux volants nocturnes.

Outre les projets individuels présentés le dernier jour devant un public composé de spécialistes, une carte web présentant une enquête sur les tiges hautes a été réalisée lors de ce camp d'été.