5e camp d'été d'Esri en Suisse : Biosphère UNESCO d'Entlebuch

Le 5e camp d'été en Suisse a eu lieu cette année du 8 au 14 septembre 2013, pour la première fois dans la réserve de biosphère UNESCO d'Entlebuch à Schüpfheim. La semaine s'est déroulée avec neuf élèves de cinq écoles publiques suisses différentes. Dans le rapport ci-après, les participants décrivent leur expérience :

Esri Sommercamp 2013 im UNESCO-Biosphärenreservat Entlebuch

Dimanche 8 septembre – Nicole

Sous la pluie, nous nous sommes dirigés vers la réserve de l'Entlebuch et nous nous sommes retrouvés à l'heure convenue à la gare de Schüpfheim. Une fois enregistrés à l'hôtel, nous nous sommes rendus dans le gîte de la réserve d'Entlebucher, notre lieu de travail principal. Après une brève séance de présentation, nous avons participé à une chasse au trésor sous une pluie battante. Un dîner plus ou moins agréable a clôturé la première soirée.

Lundi 9 septembre – Gabriela

Nous avons commencé la première journée à 8h dans notre salle de travail dans le gîte de la réserve d'Entlebucher. Florian Knaus de la biosphère de l'Entlebuch s'est présenté et nous a expliqué son travail à travers un exposé passionnant. Par la suite, nous avons réalisé des exercices à partir du matériel scolaire de SIG. Le soir, nous avons exploré quatre zones tests des projets possibles, sur lesquels Florian Knaus nous a fourni de nombreuses informations intéressantes. Nous avons choisi le projet qui nous plaisait le plus. A la fin de la journée, nous nous sommes rendus dans un gîte confortable où nous avons fait un barbecue. Les responsables du camp avaient caché le dessert, des bananes au chocolat, dans la forêt. A l'aide de WhatsApp, ils nous ont fait remarquer que les coordonnées étaient indiquées dans la WebMap. Après une courte recherche dans l'obscurité, nous avons pu savourer notre dessert.

Esri Sommercamp 2013 im UNESCO-Biosphärenreservat Entlebuch

Mardi 10 septembre – Anna

Avant de nous rendre pour la première fois sur notre lieu de travail afin de collecter nos données, nous avons préparé la modélisation des données, qui devait simplifier quelque peu le travail sur le terrain. Le processus a pris un peu de temps, car les ordinateurs n'étaient pas très coopératifs et nous avons donc pris notre déjeuner dans le gîte de la réserve de l'Entlebucher. Chaque groupe a ensuite passé trois heures sur le terrain, afin de collecter les données nécessaires pour chaque projet. Nous avons relevé ces données à l'aide de l'application ArcGIS sur notre WebMap. Une fois de retour dans la salle de travail, nous avons pu observer nos points en ligne dans un premier temps, puis nous avons généré une copie locale, afin de procéder aux analyses dans ArcMap. Pour fêter l'occasion, nous nous sommes rendus sur un lieu de pélerinage, appelé Heiligkreuz, un endroit où de nombreuses personnes ressentent une force puissante. Nous avons cependant surtout senti que nos estomacs étaient vides et nous sommes donc allés au restaurant d'Heiligkreuz pour apprécier la cuisine locale.

Esri Sommercamp 2013 im UNESCO-Biosphärenreservat Entlebuch

Mercredi 11 septembre – Valérie

Le mercredi était le dernier jour de collecte des données sur le terrain. Chacun a cartographié les points restants dans son secteur. Dans l'après-midi, nous avons visité une grotte au pied de la Schrattenfluh. La montée était tout sauf facile et même sous terre, il n'était pas aisé d'avancer, car tout était humide et glissant. Ce souterrain nous a permis de découvrir les splendeurs cachées sous la surface et nous avons appris de nombreuses choses passionnantes sur le traitement de la grotte, sa formation et son contenu. Pour clôturer la journée, nous avons fait un tour à la piscine, étant donné que la randonnée prévue sur la Schrattenfluh a été annulée à cause de la pluie. Nous avons pris notre repas du soir au restaurant Sahlwideli avant de reprendre le bus pour Schüpfheim.

Esri Sommercamp 2013 im UNESCO-Biosphärenreservat Entlebuch

Jeudi 12 septembre – Jeannette-Marie

Jeudi, nous avons commencé la journée par l'intégration et l'analyse des données. Pour le groupe de Kirchenfeld, c'était particulièrement stressant, car il devait quitter le camp dès le jeudi soir. Le déjeuner prévu à Emme mit Baden a à nouveau été annulé à cause de la météo et, pour plusieurs d'entre nous, nous avons encore une fois eu des escalopes au menu. Nous avons ensuite poursuivi les analyses et le groupe de Kirchenfeld a commencé à utiliser la WebMap et les affiches. Nous avons donc travaillé toute l'après-midi et le groupe de Kirchenfeld a continué même pendant le repas du soir, ils ont seulement encore participé à la séance photo. Ils sont partis juste à temps pour le départ de leur train, sans avoir mangé, afin que les projets soient (presque) terminés ! Tout ce stress n'était en fait finalement pas nécessaire, étant donné que le train avait beaucoup de retard. La dernière phase de la semaine de SIG a donc commencé avec seulement six participants.

Esri Sommercamp 2013 im UNESCO-Biosphärenreservat Entlebuch

Vendredi 13 septembre – Joel D'Angelone

Le vendredi, nous avons entamé les derniers travaux d'analyse sous ArcMap et certains participants ont commencé à travailler sur les affiches. Progressivement le travail est devenu stressant, car les affiches devaient encore être envoyées dans le canton de Lucerne, afin d'y être imprimées. Malgré une quantité considérable de travail à finir, nous nous sommes accordés une petite pause à midi, pour manger une bonne pizza à l'hôtel Kreuz. Nous nous sommes ensuite attelés à la génération des fichiers PDF, puis nous nous sommes penchés sur WebMap et sur l'application WebApp.


Le samedi était déjà la dernière journée sur le camp, journée lors de laquelle les participants ont présenté leurs résultats. Les parents, les amis et les connaissances étaient invités pour prolonger la semaine autour d'un apéro. Tout devait donc être prêt. En début de soirée, l'équipe informatique était déjà présente, afin de ranger les ordinateurs, alors que certains travaillaient encore sur les cartes. Le soir, nous avons à nouveau savouré un excellent repas avec du vrai poisson de la réserve de l'Entlebucher.

Christian Sailer – Responsable du camp

La journée de samedi s'est terminée par la présentation des cartes des élèves. Les trois projets sélectionnés, les scolytes, les néophytes et les marais ont non seulement été exécutés de façon remarquable du point de vue cartographique, mais ont également été très poussés du point de vue scientifique, comme l'ont démontré les discussions pendant et après la présentation. Le fait que, malgré le niveau élevé et le sérieux dont ont fait preuve les participants, le plaisir et l'amusement aient également été au rendez-vous tout au long de la semaine, me réjouit particulièrement en tant qu'organisateur. Cela prouve que la science, la technique et le plaisir peuvent être associés.

Pour que le camp se déroule aussi bien, cela implique l'engagement total de nombreuses personnes. Je tiens à remercier tout spécialement le responsable de la réserve biosphère, Florian Knaus, pour son engagement professionnel, ainsi que Christian Schmid du parc national suisse pour avoir partagé son expérience au début du projet. En outre, ce centre technique de SIG n'aurait pas pu être mis en place sans le soutien technique de Daniel Luttringer, Geocom Suisse, et d'Esri Allemagne. Pour l'impression des affiches, nous remercions Stefanie Hinn du canton de Lucerne. De même, Meret Künzli, stagiaire chez Esri Suisse, a été d'une aide précieuse pour la préparation et la réalisation des projets. Merci beaucoup à tous !

Je suis très satisfait de la façon dont ce camp s'est déroulé et ce fut pour moi une semaine de travail rigoureux mais également une excellente semaine riche en expériences variées.

Je me réjouis d'avance de pouvoir présenter ce camp ainsi que ceux des années précédentes à l'occasion du GIS Day à Lucerne aux côtés d'invités éminents.

Christian Sailer
Responsable de la formation et de l'environnement - Esri Suisse SA